Créer une épicerie solidaire...

... pour subvenir aux besoins fondamentaux de tous les Joinvillais.

Constat

Le confinement que nous vivons aura eu le mérite de susciter un élan de la solidarité et de recréer du lien social à un niveau local.

Pourquoi ne pas maintenir cette dynamique après le déconfinement ?

Dans un contexte de sortie de crise, quelle place voulons-nous donner au lien social local et à la solidarité ?

JAJI souhaite en faire une priorité et propose, dans cette optique, la création d’une épicerie solidaire à Joinville-le-Pont.

Une épicerie solidaire, c'est quoi au juste ?

L’épicerie solidaire se présente comme un commerce de proximité classique qui propose une offre alimentaire diversifiée et de qualité, en permettant l’accès à des produits frais et à des fruits et légumes à des personnes ayant des difficultés économiques (denrées à un prix entre 10 % et 30 % de leur coût habituel).

En plus de cette vocation première, l’épicerie solidaire est également un lieu d’échanges, de formations, de reconstruction, de rencontres autour de divers thèmes en fonction des bénévoles qui la font vivre et des demandes du public accueilli (atelier cuisine, aide à la recherche d’emploi avec un point informatique, gestion et équilibre d’un budget familial, etc.).

Ainsi, le modèle d’une épicerie solidaire répond à des problématiques de société et de santé publique ; elle permet de créer du lien social tout en préservant la dignité de chacune des personnes qui en bénéficie.

Qui peut en bénéficier ?

Cette structure s’adresse donc à un public en situation de fragilité économique, essentiellement composé de travailleurs bénéficiant de minima sociaux, de familles monoparentales, de retraités, et bien d’autres. Chaque épicerie peut avoir ses propres critères d’admission. Les adhérents sont orientés vers la structure, après un contact avec les travailleurs sociaux, une fois qu’un dossier est monté et mis à la disposition d’une commission. Suite à la décision de la commission, le nouvel adhérent aura accès à l’épicerie sociale pour une durée déterminée et un montant de courses attribué.

Une des conditions pour bénéficier de cet accès est la définition d’un projet personnel. Ainsi, les économies réalisées en fréquentant l’épicerie solidaire permettent de réaliser le projet personnel défini en amont (régler des impayés, attente de la régularisation de droits sociaux etc.).

Comment fonctionne l'Épicerie ?

Elle est gérée majoritairement par des bénévoles et emploie également des salariés pour les fonctions nécessitant des compétences particulières ou en situation d’insertion professionnelle. Elle est approvisionnée par des dons issus de leur multiples partenaires (publics ou privés), des dons de producteurs, d’associations diverses. Elle pourrait également être approvisionnée par la régie agricole qui serait mise en place pendant le mandat. On parlera d’épicerie sociale lorsque celle-ci est gérée par une collectivité et d’épicerie solidaire lorsqu’elle est gérée par une association.

À Joinville-le-Pont, ce genre d'épicerie solidaire pourrait voir le jour dans un local sur l'avenue Gallieni (artère centrale du bas de Joinville) ou dans une partie des locaux de l'École du Centre (tiers-lieu à valoriser) proposant ainsi une offre diversifiée à ceux qui le souhaitent.

Nous voulons répondre aux attentes des plus fragiles et faire en sorte que chacun se sente à sa place dans une ville que nous souhaitons plus douce… Il existe déjà une dizaine d’épiceries solidaires dans le Val-de-Marne, alors pourquoi pas une dans notre ville, qui reflétera la solidarité des Joinvillais ?

Sources

www.gesra.org
https://andes-france.com
https://www.aide-sociale.fr/epiceries-sociales

Pour aller plus loin…

Le guide pratique des banques alimentaires :

https://www.banquealimentaire.org/sites/default/files/2018-10/BA_GuidePratique_BD.pdf

Télécharger cette fiche en PDF