La liste JAJI promet la « fin de l’ère du tout béton »

La réunion publique sur la transition écologique de la liste participative JAJI a réuni plus d’une 50aine de Joinvillais pour leur présenter le travail réalisé par l’Appel à Projets Citoyens : " Faire entrer Joinville dans la transition écologique"

Marie Payen, Claire Vieille, Caroline Chaval, Elodie Courtinat et Frédéric Klein ont notamment exposé le plan d’actions qui sera appliqué lors du mandat.

Quatre axes ont notamment été définis (cf. détail des mesures annoncées ci-dessous) :

-       Une ville « bas carbone », économe en nergie

-       Respirer et prendre soin du vivant

-       Relocaliser les ressources élémentaires

-       Adopter une politique « zéro déchet »

Tony Renucci, pour la liste citoyenne JAJI, a conclu en dénonçant « deux listes sortantes qui nous ont mené dans cette situation au constat écologique alarmant », appelant à la « fin de l’ère du tout béton » pour « une ville verte, végétalisée, dans laquelle nos enfants peuvent respirer ».

 

Détail des mesures annoncées :

 

Une ville bas carbone, économe en énergie

 

1. Réduire la consommation énergétique des bâtiments municipaux

 Nos propositions :

- Réalisation d’un diagnostic des consommations, avec pour objectif une réduction ambitieuse des dépenses énergétiques des bâtiments et services municipaux

- Assurer un approvisionnement 100% énergies renouvelables pour les bâtiments municipaux : instauration de clauses environnementales dans les marchés publics (Power Purchase Agreement (PPA) ou Contrat d’Achat Electricité (CAE) pour l’alimentation en électricité verte)

- Lancer une étude identifiant les potentiels de développement des énergies renouvelables sur le territoire communal et intercommunal (installations solaires sur les bâtiments, méthanisation des biodéchets, station de recharge hydrogène via la Marne…)

- Lancer un plan de sensibilisation auprès des employés municipaux (usage économe des outils informatiques, impressions recto-verso, encouragement à l’usage du vélo, commande de consommables rechargeables et réutilisables plutôt que jetables, mise en place de référents éco-exemplarité etc.)

- Participation au concours d’économie d’énergie CUBE (Concours Usages Bâtiment Efficace) sur un ou plusieurs bâtiments municipaux chaque année pour créer une émulation

- Appliquer une règle sur les travaux concernant les bâtiments municipaux, qui devront être réalisés selon la démarche de l’économie circulaire, avec des matériaux  100%  recyclables, des filières connues et l’intégration de la valeur des matériaux d’élimination (que deviendra le déchet, analyse du cycle de vie du matériau, exemple du gypse) intégrée au bilan

- Ajouter une orientation programmatique dans le PLU sur les objectifs E+C- avec des niveaux ambitieux sur les items énergie et carbone sur les nouveaux bâtiments construits

 

2. Adopter une sobriété énergétique et diminuer la pollution lumineuse

Nos propositions :

- Lancement d’un plan Joinville étoilé : expérimentation en 2020/2021 en lien avec les résidents et les commerçants

- Réunions de sensibilisation auprès des résidents et des commerçants via les élus référents par quartier

- Réduction de l’intensité lumineuse des lampadaires (lampadaires détecteurs de présence, extinction d’un lampadaire sur deux ou deux sur trois pendant la nuit, voire expérimentation de l’extinction complète entre 1h et 5h dans des zones non résidentielles)

- Prise d’un arrêté sur l’éclairage des bâtiments non résidentiels pour appliquer la réglementation du Grenelle de l’environnement de 2009 (éclairages intérieurs des locaux à usage professionnel au plus tard 1h après la fin de l’occupation desdits locaux, éclairages des vitrines de magasins au plus tard à 1 heure ou 1h après la fin d’occupation desdits locaux si celle-ci intervient plus tardivement et à partir de 7 heures ou 1h avant le début de l’activité si celle-ci s’exerce plus tôt, patrimoine, les parcs et jardins accessibles au public au plus tard à 1 h du matin ou 1 h après la fermeture du site, parkings 2 h après la fin de l’activité)

- Entamer des discussions avec la Mairie du 12e arrondissement pour appliquer la réglementation sur l’immeuble de la BRED

 

3. Encourager les transports doux

 Nos propositions :

- Continuer à développer les pistes cyclables lors de la requalification de l’avenue Gallieni

- Élaborer un plan stationnement vélo

- Accompagner les copropriétés via Paris Est Marne et Bois pour l’installation de parkings vélos

- Rendre l’aide municipale à l’achat d’un VAE cumulable avec d’autres aides (département, région) et créer une aide (moindre en terme de montant) aux vélos non électriques

- Créer une station de covoiturage et un outil de mise en relation (numérique et téléphonique)

- Extension des zones 30 et de règles de partage de voirie pour adoucir la circulation dans les zones résidentielles avec un objectif « Joinville ville zone 30 »

- Créer un service de minibus pour transporter les personnes à mobilité réduite sur certains déplacements (marchés, mairie...)

 

Respirer et prendre soin du vivant

 

1. Reconquérir notre paysage

 Nos propositions :

- Application de la charte du patrimoine arboré

- Établir un recensement des arbres, dont les arbres remarquables

- Lancer une opération « 1 habitant 1 arbre » de plantation d’arbres pour permettre à la nature de reconquérir le paysage et le béton et augmenter la part de patrimoine arboré

 

2. Préserver la biodiversité et assurer un développement raisonné

 Nos propositions :

- Préserver le côté naturel des délaissés de l’autoroute :

  • côté Marne : occupations intermittentes  éphémères ERT de promenade et de loisirs (jardins ouvriers, fermes urbaines, locaux d’activité ou projets de lieux participatifs)
  • côté Polangis : agriculture urbaine ou parc linéaire faisant la jonction avec le Tremblay

- Création de jardins solidaires, potagers permacoles etc.

- Mise en place du permis vert joinvillais : permis de végétaliser, potager et débitumer sur l’espace public

- Appliquer une obligation de végétaliser et de cultiver sur les bâtiments publics

 

3. Respirer un air sain

Nos propositions :

- Prise d’un arrêté d’application de la ZFE

- Faire respecter l’interdiction de faire tourner son moteur quand la voiture est à l’arrêt (Arrêté du 12 novembre 1963)

- Révision du PLU avec des spécialistes de la qualité de l’air et des mobilités douces

- Imaginer une rue entièrement végétale (forte présence végétale et circulation inexistante ou apaisée)

- Identifier des axes à piétonniser 1 journée par mois sur le modèle de la piétonisation des Champs Elysées un dimanche par mois pour éduquer sur la qualité de l’air 

4. Lutter contre la pollution sonore

 Nos propositions :

- Continuer à demander des protections phoniques à l’État pour la portion A4/A86 horizon mandat

- Veiller à prendre en compte le PPEB (plan prévention exposition bruit) dans les nouvelles constructions 

 

Relocaliser les ressources alimentaires

 

1. Créer une régie agricole pour la fabrication des repas dans les établissements scolaires

 Nos propositions :

- Création d’une régie agricole avec pour objectif « 100% qualité dans l’assiette » d’ici la fin du mandat (écoles, repas chauds l’hiver aux  SDF, RPA, cantine municipale, crèches) : 

- Achat d’un terrain agricole en Ile-de-France pour fabriquer les repas servis par les écoles permettant de ravitailler avec des produits en circuits courts et bio 

  • Commencer par les écoles pour étendre à toute la ville
  • Envisager ce projet à l’échelle du Territoire 
  • Option végé à la cantine pour tous les jour 

 

2. Développer la permaculture et la restauration biologique

 Nos propositions :

- Création d’un annuaire municipal de mise en relation entre des jardins privés et des permaculteurs/jardiniers

- Créer des potagers en permaculture et solidaires via le permis vert joinvillais

- Favoriser l’installation d’un restaurant local bio via un appel à projet  

 

3. Préserver l’eau

 Nos propositions :

- Installation de fontaines d’eau potable

- Accompagnement des copropriétés via le Territoire pour aider à l’acquisition (comme pour les composteurs) de récupérateurs d’eau de pluie dans les immeubles et l’édification d’une ou de plusieurs citernes de réserve d’eau 

- Porter le sujet de la gestion de l’eau auprès du Territoire

 

Adopter une politique « zéro déchet »

 

1. Développer les composts et le recyclage

 Nos propositions :

- Installation de composts collectifs sur l’espace public (place Mozart, Parangon, place Bergisch Gladbach, île Fanac, gymnase Lecuirot), en lien avec le Territoire

- Encourager le développement de la méthanisation via le Territoire, par le ramassage des ordures alimentaires et le traitement particulier des biodéchets.

- Adopter une stratégie de recyclage du plastique : 

  • Augmenter le nombre de poubelles de tri (quai de la Marne, gare, rues commerçantes)
  • Engager des actions ciblées auprès des commerçants (label zéro déchet, consignes dans les supermarchés, utilisation des contenants réutilisables des clients)

- Adopter une stratégie de recyclage des mégots, en lien avec le Territoire (comme à Nogent) : compartiments mégots dans les poubelles municipales, signalétique sur les poubelles concernées, campagne de sensibilisation contre les mégots écrasés sur les trottoirs, travail avec des partenaires de recyclage des mégots (ex. Green Minded)

- Installation d’une ressourcerie en lien avec le Territoire (ex. : tiers-lieu de l’école du Centre ou Barbusse)

 

2. Encourager l’éco-responsabilité

Nos propositions :

- Mise en place d’une charte et de critères d’éco-conditionnalité pour l’organisation des manifestations 2020 : respect des riverains, diminution de la consommation de papier, promotion des déplacements et transports en commun, tri des déchets, matériel réutilisable, réduction des nuisances sonores

 

La fin de l'ère du tout béton