Pour un référendum sur l'avenir de l'école du Centre

Le terrain de l’école du Centre est un sujet primordial qui mérite un débat public approfondi avec l'ensemble des Joinvillais.

Lors de la précédente mandature, la ville s’est engagée dans la vente du terrain dit « maternelle du Centre » et a conclu une promesse de vente le 16/04/2018 avec le promoteur COGEDIM, pour la construction d'un immeuble pour seniors de 96 logements, moyennant une somme de 6 720 000 €. Cet acte constitue une vente du domaine public de la commune au détriment de la population. 

Pourtant, à Joinville-le-Pont, nous avons besoin d'un lieu ouvert à tous qui permet les échanges, un endroit où s’expriment la société civile, la démocratie et l’engagement civique, un endroit d’inventions, de créations, un espace de libertés et de projets collectifs. Un certain nombre d’activités pourraient s’y dérouler :

- recyclerie (emmener des choses à réparer sur place, les ramener chez soi ou les laisser dans un espace de dépôt-vente) ;
- « Fab Lab », lieu de création, de bricolage, où l’on trouverait les machines et l’encadrement nécessaire pour les utiliser (machines pour travailler le bois, imprimantes 3D, etc…) ;
- café-restaurant solidaire pour une restauration simple à prix très accessibles ;
- coworking pour ceux qui télé-travaillent ou tous ceux qui ont besoin d’un bureau pour leur activité ;
- ateliers en tous genres (jardinage, couture, dessin…) ;
- soutien scolaire ;
- mini scène de concert ;
- etc…

Enfin, la campagne électorale des élections municipales et ses résultats ont montré que le projet de vente du terrain ne fait pas aujourd’hui l’objet d’un large consensus. Aussi, persuadé du bien-fondé que ce choix soit pleinement partagé par les Joinvillaises et les Joinvillais, exigeons l'organisation d'un référendum local sur l'ensemble du territoire de la commune de Joinville-le-Pont concernant le projet de vente du terrain de l’école du Centre à COGEDIM.

 

MISE À JOUR

Suite à notre mobilisation sur l’école du Centre et une correspondance avec le maire, nous avons eu connaissance d’éléments nouveaux :
⁃ la promesse de vente liant la ville à Cogedim est caduque (le projet prévu est donc abandonné pour l’instant) ;
⁃ l’affaire du terrain de l’école du Centre serait bientôt du ressort de L’Établissement public foncier d’Ile de France (EPFIP), avec lequel la ville s’apprête à passer une convention lors du prochain conseil municipal du 14/10/2020.
Nous n'avons pas eu plus d'informations sur la nature du projet envisagé sur ce terrain.
Le combat continue donc plus que jamais pour se mobiliser et demander un référendum pour être consultés sur l’avenir du patrimoine de notre ville.

Signez la pétition pour un référendum sur l'école du Centre