Rencontre avec les associations de parents d'élèves

Faire le point sur les sujets liés à l'école et au périscolaire

Pascal de Cazenove et Tony Renucci ont rencontré les dirigeants et membres de plusieurs associations de parents d'élèves joinvillaises afin de faire le point sur les sujets liés à l'école et au périscolaire à Joinville-le-Pont.

Plusieurs sujets ont été abordés.

Des échanges avec la Mairie globalement positifs mais parfois un manque d’écoute

 

Les associations rencontrées apprécient la fréquence des échanges avec les services de la ville : réunions bi-annuelles entre le maire et l’ensemble des parents d’élèves, réunions thématiques occasionnelles (pollution de l’air, périscolaires, cantine) ...

Certains parents d'élèves pointent toutefois un défaut de méthode et d'écoute des parents sur la construction de l'école Simone Veil (cour d'école minérale) ou le déploiement du compte citoyen (les parents n'ont pas été associés à la conception).

Enfin, des fractures sont également déplorées entre le haut et le bas (rivalité Charcot vs Ferry) et des questionnements ont été relevés sur la prise en compte de la mixité sociale dans les écoles Eugène Voisin et Parangon.

 

Une hygiène mitigée

 

L'hygiène est jugée plutôt propre dans les écoles. Certains parents soulignent toutefois des difficultés dans certains établissements et souhaitent plus de passages quotidiens des services d'entretiens

 

Des repas et une lutte contre le gaspillage alimentaire qui doivent progresser

 

La création d'une commission cantine a été appréciée.

Les associations souhaitent toutefois le retour au pointage sur tablette et lutter contre le gaspillage alimentaire, notamment au goûter, en privilégiant des proportions plus adaptées. En effet comment imaginer qu’un élève de CM2 mange autant qu’un élève de CP ?

Les associations regrettent d'ailleurs un gaspillage important sur les repas du midi et souhaitent privilégier la qualité des plats, plutôt que la diversité à tout prix, qui peut engendrer du gaspillage.

Concernant la lutte contre le gaspillage alimentaire, de nombreux progrès sont possibles. En effet, même si lors du contrat avec le prestataire, toutes les écoles ont été équipées de balances pour mesurer les quantités des déchets, la plupart d’entre elles ne sont pas utilisées, soit parce qu’elles n’ont tout simplement pas été mise sous tension soit parce que leur usage est trop contraignant pour les équipes du périscolaire, la priorité restant au flux et au roulement des élèves pour qu’ils puissent déjeuner sereinement. Equiper toutes les cantines de balances connectées permettraient de faciliter la collecte des données pour ensuite pouvoir les exploiter et les partager.

Nous avons également noté qu’une proposition de projet pour recycler et valoriser le surplus de pain est portée depuis 2 ans à la connaissance de la mairie par des parents. Il n’a malheureusement jamais trouvé écho, si ce n’est à l’approche de la campagne électorale…

 

Une pratique sportive à développer

 

Les associations pointent un manque d'infrastructures et de créneaux pour les compétitions à domicile. Certaines souhaitent également le développement de la pratique sportive féminine.

 

Un fonctionnement périscolaire à flexibiliser

 

Les associations souhaitent plus de souplesse dans les conditions d'inscription et d'annulation pour les ateliers et études du soir ainsi que pour le centre de loisirs, certains proposant même une équipe d'animateurs volants pouvant renforcer les équipes en cas de besoin.

 

Un lien avec les parents à renforcer

 

Les associations apprécient que les parents des collégiens puissent être contactés via l'ENT (espace numérique de travail) en cas d'absence de l'enfant ou d'alerte, et proposent un élargissement des ENT (espace numérique de travail) aux écoles pour communiquer plus facilement avec les parents.

 

Un développement de la fibre à accélérer

 

Les associations regrettent un manque d'adéquation entre les besoins informatiques et le matériel fourni.

Ils souhaitent surtout une accélération du développement de la fibre dans les écoles, notamment en améliorant la formation des personnels.

Nos engagements

La liste JAJI a rappelé les engagements de son projet de Ville : 

- la création d'une régie agricole avec un objectif « 100% qualité dans l’assiette » d’ici la fin du mandat, avec le soutien de Paris Est Marne et Bois ; le ravitaillement sera composé de produits biologiques en circuit court auprès des producteurs locaux.

- l'assouplissement des délais de réservation du périscolaire, pour qu'ils correspondent aux contraintes de la vie des familles, notamment pendant les vacances d'été.

- la mise en place d’une politique ambitieuse sur la gestion des déchets alimentaires.

- le soutien à l'expérimentation d'une classe à horaires aménagés sport au collège Charcot, afin de développer des créneaux sportifs supplémentaires sur la semaine.

- une connexion optimale pour tous les Joinvillais d'ici la fin du mandat.