La proposition
Les avis
Gaspillage d'énergie, bouleversement des éco-systèmes, ... Et si nous pensions à éteindre la lumière en sortant.

Imaginer une ville dont l'éclairage public et privé est réfléchi.

Pourquoi éclairer un bâtiment public, une école, la nuit, quand elle est fermée ?

Pourquoi laisser les vitrines des magasins allumées toute la nuit alors que les commerces sont fermées ?

Pourquoi laisser la nuit les enseignes lumineuses, les panneaux publicitaires allumés alors que la population dort ?

Outre les économies d'énergie ou éviter de gaspiller pour rien de l'électricité, la pollution lumineuse perturbe l'environnement.

Un article résume assez bien la situation et les enjeux liés à ce phénomène.

Joinville-le-Pont n'échappe pas à ce phénomène. Un diagnostic de la situation permettrait d'y voir plus clair (sic) et de proposer des actions aux personnes morales et privées concernées.

Mathias CHAZALNOËL

super idée

Tony Renucci

Très bonne idée ! Il faut appliquer la loi !

Emilie Klein

Mais carrément!! Et si on commençait par éteindre et démonter tous les panneaux publicitaires vidéos des boutiques? C'est un dispositif agressif, inutile et pollueur de vue.

Valérie BONNET

Excellente idée que je partage. Mais quelle est justement la réglementation en la matière ? Donc oui au diagnostic pour trouver les solutions.

yoyo ROCHET

c'est clair (mauvais jeu de mots ! ;o) ), on ne peut qu'être d'accord avec ça !h

Sophie Sophie Klein

Un problème soulevé auprès de la mairie lors de la rénovation de l'avenue Gille il y a quelques années... Arbres centenaires sacrifiés et éclairement nocturne inadapté

Hasni Jeridi

Valérie Bonnet, je pense que cela peut être gérer par arrêté municipal.

Pierre Revel

Bonne idée, Je pense aussi à l’enseigne bleu de la BRED ou de l’hôtel Kyriad!

Florence Priolet

Indispensable ! L'excès d'éclairage public perturbe la biodiversité et représente un gaspillage énergétique énorme. On peut mettre en place des mesures de bons sens, sans coût et qui génère des économies immédiates, comme la réduction de l'intensité et/ou de la durée d’éclairage au milieu de nuit, là où les besoins ne sont pas avérés. Pourquoi ne pas mettre en place des lampadaires dotés de détecteurs de présence ou éteindre un lampadaire sur 2 au milieu de la nuit?

Antoine Guiheux

Et si les élus qui sont également des commerçants commençaient par donner l'exemple ? Egalement en ne transformant pas leurs vitrines en énormes enseignes publicitaires !

En savoir plus sur nos actions ?